s

Les 5 erreurs communes de la gravure laser et comment les éviter

Faites passer vos gravures au niveau supérieur grâce à ces conseils utiles.

Bloc de bois portant une gravure « Avoiding Engraving Mistakes » (Éviter les erreurs de gravure)

Que vous soyez un ingénieur accompli ou un fabricant débutant, il faut du temps et de l'expérience pour apprendre à utiliser correctement l'équipement de conception de manière à éviter les pièges et les erreurs.

Parfois, des difficultés surviennent et les concepteurs s'interrogent sur les erreurs commises et la marche à suivre pour améliorer leurs résultats. Ceci vaut pour n'importe quel domaine, la gravure laser n'échappe pas à la règle.

Savoir comment éviter ces erreurs pour qu'elles ne se reproduisent plus permet de gagner la moitié de la bataille. Dans cette optique, discutons des cinq erreurs les plus courantes associées à la gravure laser et des mesures à prendre pour les éviter lors des futurs projets.

Erreur n° 1 : le laser brûle le matériau lors de la gravure sur un tissu

Pour éviter de brûler le tissu avec une machine de gravure / découpe au laser, la première étape consiste à comprendre quels tissus sont en mesure de résister à ce processus, et à quelles températures. Les tissus les plus résistants, comme le jean, la toile et le cuir, peuvent résister à une puissance plus élevée pendant la gravure. En revanche, pour les tissus fragiles, il est important de démarrer la gravure à grande vitesse (100 % ou une valeur proche) et à basse puissance (entre 5 et 10 % environ). Testez ces paramètres initiaux sur des chutes et, si le tissu résiste, augmentez la puissance jusqu'à obtenir les résultats voulus.

Pour ce qui est de la gravure par impression directe, il est judicieux d'abaisser la résolution (PPP, points par pouce) utilisée. Plus la résolution PPP est élevée, plus la quantité de matériau éliminée est importante. L'utilisation d'une résolution PPP plus basse pour la gravure permet de s'assurer que le laser se contente de vaporiser légèrement la couche supérieure et qu'il ne brûle pas complètement le tissu. La plupart des gravures sur tissus sont correctes à une résolution de 150 à 300 PPP.

Gros plan de la gravure sur un tissu en laine polaire

Erreur n° 2 : l'acrylique ne produit pas une gravure blanc givré

Il est plus que probable que ceci soit dû à l'utilisation d'un acrylique non adapté à l'application. En règle générale, deux types d'acrylique sont utilisés pour la gravure laser ; ils conviennent tous deux à différentes applications.

Les feuilles et objets en acrylique moulé sont constitués d'un acrylique liquide versé dans des moules pouvant faire différentes tailles et prendre des formes variées. Ce type d'acrylique est parfait pour la gravure parce qu'il produit une couleur blanc givré une fois la gravure terminée. Il convient donc aux récompenses et aux plaques. Il peut être découpé à l'aide d'un laser sans créer d'arêtes polies à la flamme sur les projets.

L'autre type d'acrylique utilisé dans le cadre de la gravure laser est appelé « acrylique extrudé ». Une machine forme des feuilles à partir de celui-ci. De manière générale, l'acrylique extrudé est moins onéreux que l'acrylique moulé, car sa formation passe par une technique de production d'un volume plus élevé. Cependant, il réagit de façon très différente selon la machine de gravure laser utilisée. Ce type d'acrylique permet de réaliser des découpes propres et lisses, et produit une arête polie à la flamme. Toutefois, lorsque la gravure est terminée, il ne crée pas cet aspect givré, mais une gravure transparente. Pour cette raison, veillez à bien utiliser l'acrylique moulé si vous voulez une finition blanc givré.

Plaque en acrylique gravée au laser

Erreur n° 3 : gravure non homogène sur le verre

Souvent, lorsqu'un rayon laser touche le verre, il fracture la surface sans la graver en profondeur ou sans éliminer la quantité de matériau nécessaire à une gravure parfaite. La surface en verre fracturée produit un effet givré, mais peut être rugueuse et ébréchée selon le type de verre sur lequel la gravure est réalisée. Si cet aspect givré est recherché, personne ne souhaite obtenir une surface rugueuse ou ébréchée pour autant.

Pour obtenir une finition givrée et lisse, essayez de mettre en pratique un ou plusieurs des conseils ci-après :

  • Utilisez une résolution plus basse, environ 300 PPP, qui vous permettra d'obtenir de meilleurs résultats sur le verre, étant donné que vous séparez les points que vous gravez.
  • Modifiez le rendu de votre graphique pour le régler en noir 80 %.
  • Faites fonctionner votre graveur laser avec la trame Jarvis (ce modèle de trame est disponible dans le pilote d'impression Epilog), qui vous aidera à obtenir une finition lisse.
  • Parfois, l'application d'une feuille de journal ou d'essuie-tout fine et humide sur la zone de gravure facilite la dissipation thermique et améliore le procédé de gravure. Veillez juste à ce que la feuille ne soit pas cornée après son application.
  • Un autre moyen de permettre la dissipation thermique consiste à appliquer une fine couche de liquide vaisselle sur la zone de gravure, avec votre doigt ou une feuille d'essuie-tout.
  • Pour finir, si vous constatez la présence d'éclats de verre une fois la gravure terminée, polissez la zone à l'aide d'une éponge à récurer anti-rayure.
Paire de lunettes gravée au laser

Erreur n° 4 : la gravure sur bois produit des résultats différents pour un même réglage

Le bois est l'un des matériaux les mieux adaptés au laser disponibles, car il se découpe très facilement, mais aussi parce qu'il se grave très bien.

Néanmoins, différents types de bois ne réagissent pas de la même façon lorsqu'ils sont gravés au laser et produisent divers résultats. Les bois plus légers, comme le cerisier ou l'érable, offrent un très beau contraste lorsque le laser brûle le bois. En revanche, les bois plus massifs nécessitent une puissance plus élevée pour l'exécution de découpes ou de gravures au laser.

La densité absolue du grain peut varier considérablement selon le type de bois sur lequel vous travaillez. Le cerisier, l'aulne, le noyer et l'érable présentent des grains relativement petits, tandis que ceux du chêne sont de taille moyenne, voire assez gros. Par exemple, si un grand carré était gravé sur du bois de cerisier, il présenterait un aspect uniforme : la zone gravée serait lisse et la profondeur de gravure varierait assez peu. Cependant, si un même carré était gravé sur du chêne, la profondeur de gravure varierait considérablement et son aspect ne serait pas homogène.

Voici quelques conseils à suivre pour la gravure sur bois :

  • L'érable et l'aulne font partie des bois les plus appréciés pour la gravure, car ils produisent un contraste assez riche.
  • La gravure sur bois nu génère de la fumée et des débris en cours de réalisation et ceux-ci risquent d'être intégrés dans le grain du bois. Pour limiter cet effet, effectuez toujours la gravure du bas vers le haut ; cela vous permettra d'éloigner la fumée de la gravure.
  • En cas de gravures sur bois teint, vous pouvez éliminer l'excédent de fumée et de débris sur la surface du bois avec un chiffon humide une fois la gravure terminée.
Boîte à cigares en bois gravée au laser

Erreur n° 5 : le graveur laser ne fonctionne plus aussi rapidement

Nettoyez votre machine ! À l'instar d'autres types d'équipements de conception, une machine propre produit de meilleurs résultats qu'une machine mal entretenue. Les exigences relatives à l'entretien sont renseignées dans le mode d'emploi de votre machine laser. Si vous constatez une dégradation rapide des performances de votre machine, vous pouvez commencer par contrôler et nettoyer le système optique pour corriger ce problème.

Nous vous recommandons d'inspecter le système optique du laser (lentilles et miroirs) chaque semaine et de le nettoyer si cela s'avère nécessaire. Si vous découpez des matériaux qui produisent une plus grande quantité de résidus, comme le bois ou l'acrylique, il est possible que votre système optique nécessite un nettoyage plus fréquent. En règle générale, les systèmes optiques sont de couleur dorée et brillants. Si vous remarquez qu'ils sont troubles, ou la présence de taches ou de débris, il est grand temps de les nettoyer.

Intérieur d'une machine Epilog Laser

Conclusion

Les fabricants et les concepteurs qui utilisent les machines de gravure au laser, notamment ceux commençant tout juste à utiliser ce type d'équipement, sont fréquemment concernés par les erreurs répertoriées ci-dessus. Mais, comme vous pouvez le constater, vous pouvez facilement les éviter si vous connaissez la marche à suivre.

Nous apportons notre soutien aux concepteurs et aux fabricants à chaque étape des processus d'achat du bon graveur laser, de sélection des bons matériaux à utiliser et de compréhension des mesures à prendre pour éviter les erreurs. Nous mettons à leur disposition une bibliothèque d'articles de bases de connaissances et offrons une grande aide technique en cas de difficultés.

Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de nos machines de gravure au laser, contactez-nous pour programmer une démonstration avec le distributeur de votre région afin de déterminer l'option qui vous convient le mieux.



Prêt à mettre en pratique ces conseils d'utilisation avec votre machine laser ? Remplissez le formulaire figurant sur cette page pour recevoir le catalogue de notre gamme complète de produits avec des échantillons découpés et gravés, ou appelez le numéro ci-dessous pour plus d'informations.


Téléphone : +33 (0) 3 89 52 26 36

Obtenir une brochure et des échantillons gratuits

*
*
*
*


Pages les plus consultées

help desk software